Une recherche sur l'évolution des conglomérats de la semence

Une lecture le temps d'une pause café
Avatar du membre
Marc
Administrateur
Administrateur
Âge : 68   Sexe :    Zodiac : Sagittaire
Messages : 4829
Enregistré le : dimanche 31 août 2003, 10:13
Catégorie : Artisan retraité(e)
A remercié : 86 fois
A été remercié : 442 fois
Belgium
janv. 2019
mardi
22
14:26

Une recherche sur l'évolution des conglomérats de la semence

Voici les commentaires que vous pouvez trouver en cliquant sur le site de Phil Howard, professeur au département du développement durable, section ressources naturelles à l'Université du Michigan.

Les 6 dernières années ont vu les “Big 6” agrochimiques / entreprises de semences se combiner en un Big 4:

Dow et DuPont ont fusionné dans une transaction évaluée à 130 milliards de dollars (annoncée en 2015), puis divisée en trois sociétés, y compris une société centrée sur l'agriculture appelée Corteva.
Chemchina a acquis Syngenta pour 43 milliards de dollars (annoncé en 2016)
Bayer a acquis Monsanto pour 63 milliards de dollars (annoncé en 2016)
Les divisions de semences de Bayer (comprenant les marques Stoneville, Nunhems, FiberMax, Credenz et InVigor) ont été vendues à BASF pour 7 milliards de dollars afin de satisfaire les autorités de réglementation antitrust (2018)
On estime maintenant que ces quatre entreprises contrôlent plus de 60% des ventes de semences exclusives dans le monde. Un certain nombre de marques acquises lors d'acquisitions précédentes ont été retirées .

Les changements intervenus au cours des cinq dernières années incluent également des dizaines d’acquisitions et de coentreprises impliquant d’autres grandes sociétés semencières, telles que la filiale Vilmorin-Mikado de Limagrain (France), DLF (Danemark) et Longping High-Tech (Chine).

La Chine compte maintenant deux entreprises de semences classées dans le top 10 des ventes mondiales de semences , ChemChina et Longping High-Tech.
Depuis 2017, Longping High-Tech a acquis la division maïs de Dow au Brésil et contrôle des participations dans sept sociétés de semences basées en Chine.
L’entreprise envisage d’acquérir d’autres acquisitions en Argentine .
Après l’acquisition de la société Syngenta, dont le siège est en Suisse, ChemChina prévoit d’autres acquisitions en Chine .

Image

Le graphique ci-dessus montre les changements de propriété intervenus entre 1996 et 2018. Notez que la taille des plus grands cercles est proportionnelle aux ventes mondiales de semences, dominées par Bayer et Corteva.

Suite, en n'oubliant pas de profiter de l'outil traduction proposé...



Une information a diffuser > Nous contacter - © BoulangerieNet
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur Marc pour son message :
Laurent (samedi 02 févr. 2019, 05:43)
Classement : 7.69%


Bon pain
Marc

Répondre