Débat sur le label ou charte "Artisan" en France

Devenez artisan militant !

Etes vous pour ou contre un label "Artisan"

Pour
106
91%
Contre
11
9%
 
Nombre total de votes : 117

En ligne
Avatar du membre
Leroidek
Membre confirmé
Membre confirmé
Âge : 60   Sexe :    Zodiac : Scorpion
Messages : 774
Enregistré le : jeudi 14 oct. 2010, 23:41
Catégorie : Artisan retraité(e)
A remercié : 0
A été remercié : 7 fois
France
sept. 2011
mercredi
28
09:59

Re: Débat sur le label ou charte "Artisan" en France

Marie a écrit :
grunt a écrit : une quantité gastronomique.
Gastronomique ou astronomique ??? C'est pas pareil quand même, si ?
Allons Marie, créditons Grunt que ce n'est pas une erreur, mais une citation de Coluche.



Avatar du membre
Marie
Administrateur
Administrateur
Âge : 61   Sexe :    Zodiac : Poissons
Messages : 9309
Enregistré le : mardi 02 mars 2004, 15:45
Localisation : IDF
A remercié : 18 fois
A été remercié : 86 fois
France
sept. 2011
mercredi
28
10:08

Re: Débat sur le label ou charte "Artisan" en France

Leroidek a écrit :
Marie a écrit :
grunt a écrit : une quantité gastronomique.
Gastronomique ou astronomique ??? C'est pas pareil quand même, si ?
Allons Marie, créditons Grunt que ce n'est pas une erreur, mais une citation de Coluche.
:-)) :-)) , ok, je ne connais pas cette citation de Coluche, ça me plait bien mais je crois que le contexte ici n'est pas bon ! Merci Leroidek, je me coucherai moins bête ce soir :Cool
Image

En ligne
Avatar du membre
Leroidek
Membre confirmé
Membre confirmé
Âge : 60   Sexe :    Zodiac : Scorpion
Messages : 774
Enregistré le : jeudi 14 oct. 2010, 23:41
Catégorie : Artisan retraité(e)
A remercié : 0
A été remercié : 7 fois
France
sept. 2011
mercredi
28
10:37

Re: Débat sur le label ou charte "Artisan" en France

Marie a écrit : ok, je ne connais pas cette citation de Coluche.
Extrait du sketch de Coluche : "Le clochard analphabète"
Coluche a écrit :[...Tu croirais la caserne d'Ali-Baba, tu vois ?
C'est beau là-dedans...
Il doit gagner des sommes gastronomiques lui !...]
LIEN

Avatar du membre
Marie
Administrateur
Administrateur
Âge : 61   Sexe :    Zodiac : Poissons
Messages : 9309
Enregistré le : mardi 02 mars 2004, 15:45
Localisation : IDF
A remercié : 18 fois
A été remercié : 86 fois
France
sept. 2011
mercredi
28
10:46

Re: Débat sur le label ou charte "Artisan" en France

Leroidek a écrit :
Marie a écrit : ok, je ne connais pas cette citation de Coluche.
Extrait du sketch de Coluche : "Le clochard analphabète"
Coluche a écrit :[...Tu croirais la caserne d'Ali-Baba, tu vois ?
C'est beau là-dedans...
Il doit gagner des sommes gastronomiques lui !...]
LIEN
Ha yessss... Alors je rectifie ce que j'ai dit plus avant, je connaissais le sketch mais j'avoue ne pas avoir fait le rapprochement :Cool Il était trop bon ce Coluche, on ne peut pas se lasser :-)) Merci Leroidek, ce petit intermède est vraiment rafraîchissant. :je t aime bien
Image

En ligne
Avatar du membre
Leroidek
Membre confirmé
Membre confirmé
Âge : 60   Sexe :    Zodiac : Scorpion
Messages : 774
Enregistré le : jeudi 14 oct. 2010, 23:41
Catégorie : Artisan retraité(e)
A remercié : 0
A été remercié : 7 fois
France
sept. 2011
mercredi
28
10:59

Re: Débat sur le label ou charte "Artisan" en France

Désolé pour le HS. Pour y revenir est répondre calmement à Grunt, je crois qu'une charte c'est bien, mais n'engage finalement que ceux qui y croient, en gros les consommateurs assoupis sensible à la comm' institutionnelle.

Pour une augmentation global de la qualité de la profession, je crois plus en une "sélection Darwinienne".
Les bons réussissent et survivent, les mauvais disparaissent, les moyens stagnent. Il me semble que c'est ainsi que se vie l'informatique, mais en plus brutal, non ?

Avatar du membre
Malco
Animateur
Animateur
Âge : 48   Sexe :    Zodiac : Balance
Messages : 2872
Enregistré le : mercredi 07 juil. 2004, 15:51
Localisation : Mouscron
A remercié : 5 fois
A été remercié : 16 fois
France
sept. 2011
mercredi
28
11:15

Re: Débat sur le label ou charte "Artisan" en France

grunt a écrit :Malco, merci de m'avoir fait des réponses claires.

Pour reprendre l'idée de Laurent, que vous citiez:
Quel est le label qui tirerait la profession vers le haut, comme il l'écrit? Que réclamerait-il?
Les boulangers en ont-ils déjà des labels qui leur permettent de se distinguer les uns des autres en annonçant leurs aspirations?
Oui il existe déjà tout un tas de labels indépendants ou qui dépendent dans certains cas de meuniers. Il y a dans ces labels certains qui jugent la qualité des boulangeries par l'accueil qui est réservé à leur inspecteur, la qualité des produits ainsi que d'autres critères. Je n'aie plus en tête le nom des organismes qui pratiquent ces tests mais ceci est limité dans Paris et ses environs. Ce que nous réclamerions est tout simplement de pouvoir différencier les boulangers ou du moins ceux qui l'affichent et prétendent produire la totalité de leur production eux-mêmes sans avoir recours à des produits surgelés, précuits ou sous n'importe quelle autre forme que ce soit. C'est ce qui rend l'établissement de cette charte difficile car pour certains comme je vous l'ai expliqué dans mon précédent post ont recours à des produits tiers (par exemple surgelés) que pour faire face à un imprévu (manque de personnel, casse de machine) ou tout simplement un événement tragique dans la vie d'une famille comme celà a déjà été évoqué dans un autre post ne fait pas d'eux pour autant de "mauvais artisans" produisant de la mauvaise qualité.

Pour mettre en place cette charte mais surtout veiller à ce qu'elle soit respectée car il est facile de mettre en place des règles encore faut-il veiller au respect de celles-ci et pour les faire respecter il faut payer des gens afin d'effectuer des contrôles et se pose dès lors les problèmes d'indépendance et de financement de l'organisme en question chargé de contrôler. Bref ce n'est pas chose simple. Mais comme je vous l'ai exposé ci-avant celui qui tirera la qualité vers le haut et frabrique bien n'a pas besoin de label et les clients ne s'y trompent pas ! Le soucis est que malheureusement les consommateurs attachent plus d'importance au prix qu'ils paient pour leur pain qu'à la qualité de celui-ci.

A la manière dont vous insistez sur la mise en place d'un label c'est à croire que vous allez finir par nous proposer vos services pour la mise en place de ce label :Cool . Faites la part des choses et croyez bien qu'il y a beaucoup d'artisans qui essaient d'exercer leur métier le mieux qu'isl le peuvent et ceci afin d'offrir à leurs clients le meilleur d'eux-mêmes ainsi que les meilleurs produits et surtout se battent pour continuer d'exister !
Penet Olivier -- artisan boulanger Mouscron Belgique

Avatar du membre
grunt
Membre actif
Membre actif
Âge : 50   Sexe :    Zodiac : Capricorne
Messages : 40
Enregistré le : samedi 12 juin 2010, 17:08
A remercié : 0
A été remercié : 6 fois
France
sept. 2011
mercredi
28
13:01

Re: Débat sur le label ou charte "Artisan" en France

C'est vrai que je comprends mieux le problème à présent.
Et l'on ne peut pas s'amuser à aller mettre des étoiles à des boulangeries comme on le fait pour des hôtels ou restaurants, parce qu'alors il faudrait en mettre aussi aux bouchers, marchands de fruits et légumes... Ce serait inapplicable.

D'un autre côté, le consommateur ne sait pas à quoi se fier lorsqu'il avise un magasin où il n'est encore jamais entré. Sinon, la propreté et sa tenue comme vous l'avez suggéré.
Quand je passe devant un magasin estampillé Banette, je me demande: "Est-ce une boulangerie?". Car je sais qu'il y a quelques années les artisans boulangers leur contestaient ce droit et finalement ils l'ont obtenu.
Quand je passe devant un Chez Paul, je crois savoir que ce n'est pas vraiment une boulangerie. Mais je ne suis certain de rien.

Quand je passe devant une boulangerie normale, les boutiques sont en général dépourvues d'accroches concernant leurs propres produits. Là où un restaurant écrira: spécialité de tartiflette, il est rare que l'on lise: "Boulangerie du Parc - pains, pâtisseries et viennoiseries - spécialité de pain de seigle, palmiers et forêts noires.".
Si cela se faisait, vous déclareriez presque ouvertement: "Sur ces trois produits, je m'affirme leur meilleur réalisateur sur une dizaine de kilomètres à la ronde.", cela vous obligerait à les soigner particulièrement ceux-là, à faire des forêts noires à trois étages de chantilly, à l'ancienne, par exemple, mais aussi vous seriez en position de défi en disant: "Là, les grandes surfaces ne pourront pas rivaliser. Et si le dimanche vous cherchez une bonne forêt noire, il n'y a que là que vous viendrez.".

Il ne faut pas se montrer dédaigneux avec la publicité. les consommateurs assoupis sensible à la comm' institutionnelle, on l'est tous quelque-part...
... le nombre de français persuadés que les Danacol de Danone sont vraiment bons pour la santé ou que l'huile ISO 4 aux Omégas 3 est bonne pour le cœur (je rêve!), donne du bon cholestérol en détruisant le mauvais... les consommateurs y ont tellement été attrapés que l'union européenne en est à légiférer.

Il n'y aurait pas de mal à quelques produits en exergue et par là à accepter d'être challengés dessus, par une publicité qui marque la chose bien. C'est une manière, à mon sens, de colorer une boulangerie et de suggérer un achat à celui qui entrant dedans ne sait pas trop vers quoi s'orienter, puisqu'il ne vous connaît pas.
Si une boulangerie reste trop neutre, en passant dans un hyper le client peut passer du côté obscur et alors là les hypers font figure de véritables trous noirs. C'est pour cela qu'à mon avis, les boulangeries doivent marquer leur différence. Et l'annoncer de manière claire dès l'extérieur de leur magasin. Parce qu'aucun hyper ne se gène de ce côté là, côté pub et produits d'appels, et que si c'est la guerre, c'est la guerre. Vous ne pouvez pas être plus puissants, mais vous pouvez devenir incontournables. Quelle autre voie pourrait vraiment être suivie?

Je crois que les chartes et déclarations personnelles de qualité sur quelques produits sont, même si on les voit comme du marketing, des moyens de vous promouvoir. Pourquoi négliger de telles armes? Les hypermarchés ne s'apprêtent pas à faire preuve de compassion à votre égard.

Grunt.

En ligne
Avatar du membre
Leroidek
Membre confirmé
Membre confirmé
Âge : 60   Sexe :    Zodiac : Scorpion
Messages : 774
Enregistré le : jeudi 14 oct. 2010, 23:41
Catégorie : Artisan retraité(e)
A remercié : 0
A été remercié : 7 fois
France
sept. 2011
mercredi
28
13:36

Re: Débat sur le label ou charte "Artisan" en France

Mais Grunt La majorité des boulangers travaillent avec une majorité de clients locaux, résidentiels. Des clients qui se trouvent dans une zone de chalandise d'environ 400 metres en ville, 5/10km dans les campagnes que je fréquente.

Dans les deux cas le bouche-à-oreilles fonctionne très bien, pour le pire ou le meilleur. Les clients savent très bien ou trouver du pains frais et bon, des pâtisseries fines et goûteuses, des viennoiseries croustillantes et des forêts noires avec de vrais Amarena. ils savent ou en trouver et ou n'en point trouver.

Pas desoin de panneaux 3X4 pour leurs montrer le chemin. Pour un nouveau venu dans un secteur, en 1 an sa réputation est faite, il faut de l'ordre de 3 ans pour fidéliser la clientèle, et qq mois pour la perdre définitivement. Toute les PUB de la Terre ne transformerons pas un bourrin en cheval qui gagne le Prix d'Amérique.

Pour un artisan le client se regagne chaque jour dans son labo/fournil et surtout boutique, que Dieu fait.

Surtout boutique, car la femme du boulanger c'est 75% de la réussite du commerce. Croyez vous pouvoir remplacer le sourire la boulangère par une ardoise magique ?

Avatar du membre
Malco
Animateur
Animateur
Âge : 48   Sexe :    Zodiac : Balance
Messages : 2872
Enregistré le : mercredi 07 juil. 2004, 15:51
Localisation : Mouscron
A remercié : 5 fois
A été remercié : 16 fois
France
sept. 2011
mercredi
28
13:41

Re: Débat sur le label ou charte "Artisan" en France

Je suis content que vous commenciez "un peu" à cerner notre raisonnement et l'attitude à adopter pour que nous puissions avoir une discussion posée et constructive. Pour la comm je suis de votre avis il est vrai que pour la comm et moi le premier je suis assez pauvre en communication envers les clients tout comme vous faites remarquer à juste titre que les hyper ne font pas preuve de compassion à l'égard des artisans. Il y aurait pourtant un moyen pour vous d'exprimer votre avis sur des endroits où vous effectuez vos achats.

Ce moyen est le site "dis-moi où" qui vous permet via votre smartphone d'émettre un avis suivant le commerce que vous visitez et de le rendre public tant sur le site en question que sur facebook par exemple. Ce serait peut-être un bon moyen qui sait afin d'exprimer votre sentiment après avoir effectué des achats ou pris un repas dans un établissement. Comme le dit Leroidek il est vrai que la boulangère fait beaucoup et que les clients ne se gagnent pas en faisant une campagne de pub mais simplement en faisant de bons produits.

En tout cas toujours à votre service si vous éprouvez le moindre soucis ou si vous avez des questions à poser, je me ferais un plaisir de vous répondre ainsi que mes collègues modérateurs qui une fois qu'on les aborde d'une autre manière que celle dont vous avez fait preuve jusqu'à présent seront tout disposé à débattre avec vous de quelques sujets que ce soit. Même si celà a déjà été fait lors de votre présentation, je vous souhaite encore une fois la bienvenue sur BN et je souhaite que si d'autres consommateurs se posant des questions tout comme vous l'avez fait mais pas en les posant de la même manière j'entend bien peuvent très bien intervenir afin d'avoir un contact direct avec les artisans. C'est en quelque sorte un bon début pour de la comm non ? :Cool
Penet Olivier -- artisan boulanger Mouscron Belgique

Avatar du membre
lesSamyn
Nouveau membre
Nouveau membre
Âge : 26   Sexe :    Zodiac : Gemaux
Messages : 7
Enregistré le : mercredi 14 sept. 2011, 12:05
Catégorie : Apprenti(e)
A remercié : 0
A été remercié : 0
France
sept. 2011
mercredi
28
20:24

Re: Débat sur le label ou charte "Artisan" en France

"" les grandes surfaces progressent: vous les soutenez par votre paresse, par votre mépris des clients que vous affichez ici et de tous ceux qui viennent vous interroger et osent vous demander des comptes. "


ah j'adore !. pfffff... heureusm'ent qu'il y a des personnes sencés ici ( les boulangers) car un seul inculte suffit pour lancer un grand débat =D

frenchement, c'est véridik' y'en a qui bosse 10/11h par jours mais ils sont parresseux , bah oui unh! pfff hoooo!
J'adore mon boulo, unh jour j'arriverais loin.
J'veux tout apprendre, toucher a tout.
j'suis la plus grande fan de boulangerie pâtisserie.

Avatar du membre
grunt
Membre actif
Membre actif
Âge : 50   Sexe :    Zodiac : Capricorne
Messages : 40
Enregistré le : samedi 12 juin 2010, 17:08
A remercié : 0
A été remercié : 6 fois
France
sept. 2011
mercredi
28
23:23

Re: Débat sur le label ou charte "Artisan" en France

Je suis d'accord avec tout ce que vous dites, et particulièrement l'accueil en magasin.
Et quand tout va bien, tout va bien. Si les choses sont bien réglées, pourquoi les changer? Si le nombre de clients est satisfaisant, si l'avenir est convenable, je n'ai qu'une chose à répondre: "Tant que cela fonctionne, abstiens-toi d'y toucher!". Surtout si les clients sont contents. Une mauvaise initiative pourrait tout dérégler, alors que tout a été mis en bon équilibre par vous, au fil des années.

Mais dans la situation où un hyper ou même un supermarché vient se loger en plein dans votre zone de chalandise, ou bien si vos clients arrivent en nombre insuffisant pour que vous sentiez agréablement rentable, c'est là qu'évidement la question se posera. Et je ne pensais pas du tout à une affiche en 4x3. Mais simplement la mention sur votre devanture de ce qui fait votre propre force. De ce qui vous singularise.

Vous êtes vous déjà affirmé ceci?
"Je suis le meilleur pour faire le produit X dans un rayon de 2 km (ville) / 10 km (campagne).
et je pense aussi que je suis le meilleur pour faire le produit Y dans un rayon de 1 km (ville) / 5 km (campagne).
"

Réfléchissez, d'autant que vous avez déjà tous de l'expérience professionnelle d'après les âges que vous avez indiqués sur vos profils. Pour peu que vous vous en donniez les moyens, vous seriez capable de vous faire nettement valoir sur quel produit en particulier? Vous en avez forcément quelques-uns qui vous sont ceux de prédilection. Alors, pourquoi ne pas le dire? Par pudeur? L'inscrire clairement sur votre vitrine l'affirmera et un badaud amateur de la denrée en question sera enclin à vous visiter. De surcroît, vous ayant vu déclaré spécialiste d'un produit, par effet de halo il supposera que vous l'êtes aussi pour d'autres (que ce soit vrai ou non), concevant à votre égard un petit à-priori positif qu'il serait dommage de négliger.

Alors un peu d'auto-promotion, à condition de s'être assuré qu'on ne décevra pas, me semble tout à fait profitable. Cela ne fera que s'adjoindre au bouche à oreille favorable dont vous bénéficiez. Mais l'idée derrière est cependant nettement la déclaration d'une sorte de bras de fer face à ses concurrents sur un ou plusieurs produits particuliers, ce qui vous met dans un mode un peu plus agressif, un peu plus à l'affût. Mais cela ne fait pas forcément de mal...

Quelles contre-indications y verriez-vous?

Grunt

Avatar du membre
philippe38
Membre confirmé
Membre confirmé
Âge : 55   Sexe :    Zodiac : Sagittaire
Messages : 932
Enregistré le : lundi 15 nov. 2010, 21:49
Catégorie : Artisan en activité
A remercié : 54 fois
A été remercié : 9 fois
France
sept. 2011
mercredi
28
23:42

Re: Débat sur le label ou charte "Artisan" en France

en fait grunt , ce qui m'amuse chez toi , c'est qu'on te demande de faire des petits trous pour planter des radis, et toi, tu creuse sans jamais t'arréter au plus profond et tu creuse , tu creuse , tu creuse ..... toujours et encore..... attention tu vas droit en chine la.... :-)) je sais, tu vas dire que çe n'est pas constuctif et la, je te donne raison.

En ligne
Avatar du membre
Leroidek
Membre confirmé
Membre confirmé
Âge : 60   Sexe :    Zodiac : Scorpion
Messages : 774
Enregistré le : jeudi 14 oct. 2010, 23:41
Catégorie : Artisan retraité(e)
A remercié : 0
A été remercié : 7 fois
France
sept. 2011
mercredi
28
23:48

Re: Débat sur le label ou charte "Artisan" en France

grunt a écrit :
Alors un peu d'auto-promotion, à condition de s'être assuré qu'on ne décevra pas, me semble tout à fait profitable.
Quelles contre-indications y verriez-vous?
On racontait autrefois dans les fournils une histoire que j'aime bien.

Un boulanger voulant se démarquer fit placarder sur sa boutique :
"Ici le meilleur pain de la ville."

Vexé son plus proche voisin dans la rue mit un panneau :
"Ici le meilleur pain du département."

Un autre boulanger de la rue ulcéré, apposa sur sa devanture :
"Ici le meilleur pain du monde."


Il y avait 4 boulangers, le dernier plus futé inscrivit au blanc d'espagne sur sa vitrine :
"Ici le meilleur pain de la rue."



Je ne peux certifier l'exactitude de cette histoire, mais je l'aime bien.
J'en ai quelque que autres de la même veine, mais ce serait HS.
Ha on savait rigoler dans les fournils avant les 35H et le pain des GMS, et il y avait moins de tension.

Mais le temps des Grunts est arrivé.

Avatar du membre
grunt
Membre actif
Membre actif
Âge : 50   Sexe :    Zodiac : Capricorne
Messages : 40
Enregistré le : samedi 12 juin 2010, 17:08
A remercié : 0
A été remercié : 6 fois
France
sept. 2011
jeudi
29
11:35

Re: Débat sur le label ou charte "Artisan" en France

Ah non, je ne parle pas de telles formules qui seraient prétentieuses, c'est vrai.
Rien que le pluriel déjà (désigner tous les pains d'un seul coup) annule tout l'effet de la publicité que l'on voudrait se faire.

Juste: "Spécialité de " suivi du ou des deux produits que vous voulez mettre en avant. C'est tout à la fois: sobre, clair et net, et suffisamment marquant. Que demander de mieux comme formule?

L'idée c'est qu'en passant le client potentiel visualise le produit et qu'il l'imagine bien. S'il lit: "Spécialité de babas au rhum.", il va se dire: "Ah! Un bon baba au rhum!" et s'interroger sur s'il se laisse tenter immédiatement ou pas. Même les clients habituels, s'ils passent devant chez vous un dimanche matin en se demandant quels pâtisseries ils vont prendre, et n'ayant même pas décidé sur la place du marché vers quelle boulangerie ils iraient, en lisant cela ils peuvent penser: "Je peux au moins prendre un baba, je sais que ça plaira.". Et le fait d'entrer pour demander un gâteau, ce sera le dessert de tous les membres du repas dominical que vous pourvoirez.

Spécialité de... c'est une accroche. Et c'est bien ça que ça fait: ça alpague. Derrière faut être au rendez-vous, bien sûr.
Mais si ça siffle à l'oreille de tout les passants: "Hé! Baba au rhum!", parce que vous savez être costaud là dessus, quel mal vous faites à qui? À personne et surtout pas à vous! Vous n'abusez personne puisque effectivement, vous allez servir un gâteau de très haute qualité - de référence, j'allais dire -. Et c'est là que les grandes surfaces ne peuvent plus être en concurrence avec vous, parce que là vous leur avez mis un tour.

Grunt.

Avatar du membre
Levain dy Katif
Membre assidu
Membre assidu
Âge : 55   Sexe :    Zodiac : Poissons
Messages : 95
Enregistré le : dimanche 10 juil. 2011, 10:53
Catégorie : Journaliste
A remercié : 0
A été remercié : 3 fois
France
sept. 2011
jeudi
29
13:20

Re: Débat sur le label ou charte "Artisan" en France

grunt a écrit :Ah non, je ne parle pas de telles formules qui seraient prétentieuses, c'est vrai.
Rien que le pluriel déjà (désigner tous les pains d'un seul coup) annule tout l'effet de la publicité que l'on voudrait se faire.

Juste: "Spécialité de " suivi du ou des deux produits que vous voulez mettre en avant. C'est tout à la fois: sobre, clair et net, et suffisamment marquant. Que demander de mieux comme formule?

L'idée c'est qu'en passant le client potentiel visualise le produit et qu'il l'imagine bien. S'il lit: "Spécialité de babas au rhum.", il va se dire: "Ah! Un bon baba au rhum!" et s'interroger sur s'il se laisse tenter immédiatement ou pas. Même les clients habituels, s'ils passent devant chez vous un dimanche matin en se demandant quels pâtisseries ils vont prendre, et n'ayant même pas décidé sur la place du marché vers quelle boulangerie ils iraient, en lisant cela ils peuvent penser: "Je peux au moins prendre un baba, je sais que ça plaira.". Et le fait d'entrer pour demander un gâteau, ce sera le dessert de tous les membres du repas dominical que vous pourvoirez.

Spécialité de... c'est une accroche. Et c'est bien ça que ça fait: ça alpague. Derrière faut être au rendez-vous, bien sûr.
Mais si ça siffle à l'oreille de tout les passants: "Hé! Baba au rhum!", parce que vous savez être costaud là dessus, quel mal vous faites à qui? À personne et surtout pas à vous! Vous n'abusez personne puisque effectivement, vous allez servir un gâteau de très haute qualité - de référence, j'allais dire -. Et c'est là que les grandes surfaces ne peuvent plus être en concurrence avec vous, parce que là vous leur avez mis un tour.

Grunt.
voilà une bonne nouvelle le grunt de service vient de réinventer :
l'eau chaude,
le fil à couper le beurre,
la corde à virer le vent,
l'échelle à monter les blancs,
l'antigondolant pour plaques,
les seaux de vapeurs,
la machine à défriser le persil

mon pôv grunt vous avez vraiment un réel mépris pour les artisans en général les boulangers en particulier.
comment pouvez vous écrire ces bêtises !!!!
cela à toujours été utilisé (même si parfois à mauvais escient) .
l'agro alimentaire regorge de produits "spécialité"
votre naïveté est consternante, vous devez en faire exprès ce n'est pas imaginable autrement.
je ne sais pas quel genre de boulangerie ou commerce vous fréquentez, mais vous devez arriver de mars c'est pas possible autrement.

le mot spécialité n'a jamais garantie la qualité d'un produit, mais surtout d'être apprécié par tout le monde.

un exemple la brioche de vous trouver immangeable est certainement appréciée par d'autre client .
heureusement le goût de chacun est différent pour le bien de tous.
mis à part pour les illuminés qui sont certain de détenir la vérité.
les illuminés donneurs de leçon,
les illuminés qui on rien à faire que de couper les cheveux en quatre.
les illuminés pour qui le mot artisan, n'a aucun sens.


vous êtes encore dans la version démonstration , passez à la version utilisateur lambda .

Verrouillé